Lafarge

Société Lafarge
Solution retenue 2006: IBM Lotus Domino2009: Knowledge Plaza
Début du projet
Nom de la plateforme  Einstein
Mise en production  2009
Lancement de la plateforme Février 2011: Phase de testJuillet 2010: Lancement
Bilan  En cinq mois, Einstein devient l’outil de référence au sein du groupe. « Nous avons reconquis plus de 60 % des utilisateurs de l’ancien outil. La soumission de best practices enregistre une croissance de 25 %, le nombre moyen de documents consultés 35 %. Les managers se sont approprié l’outil. 25 000 documents sont en lignes.
Population concernées  13 500 utilisateurs potentiels répartis sur 28 pays
Principaux objectifs
  • gagner en performance,
  • conserver et enrichir les savoir-faire,
  • identifier les bonnes pratiques développées localement qui peuvent être répercutées à l’échelle internationale
  • interroger la base de connaissances et de bonnes pratiques dans la langue d’origine du collaborateur
Outils/ rubriques
  • profils d’utilisateurs complets
  • création d’un vaste réseau de knowledge workers.
Animation
  • 600 personnes sont en charge de l’animation et de la remontée d’information avec une organisation par pays
  • Chaque mois, 2 newsletter sont publiés pour les collaborateurs, pour les aider a utiliser le RSE
  • 25 knowledge managers répartis dans le monde animent chacun un réseau de 25 à 60 community owners avec la possibilité de créer des espaces permettant de lancer des communautés autour d’un sujet ou encore de créer une bonne pratique en mode co-auteur »
Coûts  105 000€
Notes  L’entreprise insiste sur comment impliquer les collaborateurs dans le partage des connaissances, et imagine des stratégies de communication dans ce sens (Chasse au trésor, reconnaissance trimestrielle des auteurs des meilleures « best practices »…)« Tout est réalisé en interne par nos services. Les gains réalisés représentent un budget annuel de 4 000 € », explique Jean-Luc Abelin.
Récompenses
Exemples d’activités C’est l’histoire d’un camionneur chinois. Employé par Lafarge, il voulait réduire les risques d’accidents avec les cyclistes. En effet, ceux-ci ne voyaient pas toujours les feux lumineux de son engin lorsqu’il ralentissait pour tourner à droite. Bricoleur, notre camionneur a installé un haut parleur qui diffuse automatiquement une forte voix pré-enregistrée pour prévenir dès qu’il enclenche son clignotant : « Attention, je tourne à droite. » Cette bonne pratique chinoise a été reprise de l’autre côté du Pacifique par un camionneur canadien. Avec succès. Elle a ensuite traversé l’Atlantique et fait école dans la plupart des filiales européennes du géant des matériaux de construction.
Copies d’écran  
Author: Yves on 16 juin 2012
Category:

Leave a Reply